Code Ethique

Code Ethique

Toute association à finalité sociale, humanitaire, culturelle, est en recherche permanente de moyens financiers pour atteindre ses objectifs : subsides émanant des divers pouvoirs publics et dons provenant de la générosité des citoyens.

Invoquer la solidarité et les sentiments nobles pour récolter des fonds ne peut supporter aucune trahison. Solliciter le soutien financier du public correspond à une forme de contrat moral entre deux parties, fait d’estime et de loyauté.

Or les donateurs sont de plus en plus sollicités tandis que beaucoup, troublés par l’approche et le comportement de certaines associations, se posent des questions, expriment des doutes. Ce climat de suspicion est parfois accentué par l’un ou l’autre média, et la controverse est politiquement relayée sous forme de questions parlementaires.

C’est précisément en constatant l’absence d’un cadre légal, garantissant les valeurs éthiques, qu’un premiers noyau d’une vingtaine d’associations a pris l’initiative de créer – en 1996 – l’Association pour une Ethique dans les Récoltes de Fonds (AERF). Aujourd’hui, environ 120 associations de toutes tailles souscrivent au Code proposé par l’AERF et témoignent ainsi de leur volonté de transparence.

Un code éthique valorisant votre association
Ce Code, conçu par l’AERF et auquel adhèrent ses membres, traite essentiellement des aspects déontologiques liés à toute action sollicitant la générosité du public :
- qualité des documents et des messages(*) nécessaires pour garantir le droit à l’information des donateurs et assurer la transparence des comptes ;
- clarté de la destination des fonds récoltés ;
- respect de la volonté et du goodwill des donateurs ;
- respect de la dignité des personnes bénéficiant de l’action de l’association ;
- respect de la vie privée des bénéficiaires et de donateurs ;
- rigueur des modes de recherche de fonds (dont la gestion des fichiers).